L'éco-conception, qu'est ce que c'est ?

L'éco-conception, qu'est ce que c'est ?

Chaque année en France, environ 1 million de tonnes de déchets d’ameublement sont jetés. Si ce chiffre concerne uniquement la France, on imagine très bien l’étendue des dégâts à l’échelle européenne. L’industrie du mobilier a un fort impact sur l’environnement et on se refuse de participer à ça. Pour nous, il est essentiel d’éco-concevoir le mobilier que nous produisons. Mais vous vous demandez peut-être comment on fait ?

 

L’éco-conception peut être appelée de plusieurs façons. C’est la même chose que l’éco-design, le design responsable, ou le design écologique. Cette manière de concevoir est amenée par Victor Papanek, designer austro-américain, dans les années 1960, 1970. Selon lui, “ c’est une démarche qui consiste à réduire les impacts d’un produit tout en conservant sa qualité d’usage (fonctionnalités, performances), en vue d’améliorer la qualité de vie des utilisateurs d’aujourd’hui et de demain ”.** Cela prend en compte l’environnement dans toutes les étapes de création d’un produit. On se soucie alors de plusieurs paramètres comme :

 

 

  • Le choix des matériaux

Le choix du matériau utilisé est primordial. Il faut privilégier des matériaux locaux, durables, renouvelables et responsables, mais surtout qui puissent être recyclés ou dégradables.

Pour nos meubles, on a minutieusement sourcé différents matériaux afin d’utiliser ceux qui nous paraissent être les plus adaptés. Par exemple, nous avons identifié le multiplis bouleau et le linoléum naturel.

Nous utilisons du multiplis bouleau, un bois sourcé dans une forêt gérée. Le bouleau est un arbre à croissance rapide, ce qui permet aux forêts de se régénérer sur une durée plus courte. On l’utilise en panneaux multiplis, ce qui nous permet d’utiliser le moins de matière possible tout en assurant à nos meubles robustesse et solidité.

Le linoléum est un matériau naturel, composé de matières premières biosourcés et renouvelables comme la résine de pin, la farine de bois & de craie, la toile de jute. Son ingrédient principal est le lin dont 80 % de la production mondiale est issue de notre région des Hauts-de-France.

 

 

  • Les procédés de fabrication

Les techniques de fabrication utilisées doivent prendre en compte la durée d’usinage et la quantité d’énergie utilisée.

Nos meubles ont été conçus de sorte à optimiser les pièces qui les composent. C’est dans ce cadre qu’on a pensé les pieds de nos meubles comme une conception commune : seule la taille varie en fonction du produit. Cela nous permet de limiter le temps d’usinage nécessaire et de faire évoluer la collection sans devoir revoir nos plans d’origines.

Nous avons en plus fait le choix d’opter pour une fabrication raisonnée, nous produisons nos meubles à la demande pour minimiser notre impact sur l’environnement et nos déchets.

 

 

  • Le transport

Il va de soi que les méthodes d’emballages et de livraisons sont souvent une source de pollution. Pour limiter les impacts négatifs liés à ça, on peut privilégier la récupération de matières premières. On peut également se limiter dans l’espace pour ne pas avoir à utiliser des transports à lourd impact comme l’avion par exemple.

Nous, nous avons choisi d’utiliser un packaging plat pour limiter le transport de vide. Cela nous permet d’utiliser moins de place dans les camions d’acheminement. Nous mettons également en place des partenariats avec des entreprises locales pour récupérer des calages que nous réutilisons pour le packaging de nos produits. Donner une seconde vie à des produits à usage unique, permet de rallonger la durée de vie de ceux-ci, et donc de générer moins de déchets.

 

  • La durée de vie du produit

Un objet éco-conçu est produit dans le but de durer dans le temps. Pour ça, on peut utiliser des matériaux robustes ou rendre son utilisation polyvalente. Par exemple, fabriquer un objet pour enfant qui pourra également lui servir quand il sera plus grand.

On met un point d’honneur à créer du mobilier durable afin de garantir la robustesse et la longévité de nos meubles en bois. En plus de cela, nous portons une grande attention à ce que nos meubles soient et restent modulables et utilisables pour tous. Par exemple, dans notre collection, le tabouret Arbol sait se rendre polyvalent. Il se transforme en table de chevet ou même en bout de canapé. Notre banc Jomon lui aussi, peut s’utiliser de différentes manières comme un bureau pour enfant ou encore en tant que prolongement de votre lit.

 

 

  • La fin de vie du produit

Évidemment, la fin de vie d’un produit est rarement souhaitable, mais celle-ci arrive un jour ou l’autre. Pour autant, on peut la repousser en réparant l’objet et en lui donnant ainsi une seconde ou troisième vie. Si cela n’est pas faisable, il faut alors penser à ce que l’objet soit recyclable ou biodégradable.

Notre mobilier est recyclable et facilement réparable. Pour cela, nos meubles ont été pensés de manière à ce que les assemblages soient simples, ce qui permet de pouvoir réparer nos meubles simplement en cas d’accidents. Nous fournissons sur simple demande les pièces permettant de rendre possibles ces réparations afin de lutter contre l’obsolescence programmée.

 

  • L’éthique

Enfin, éco-concevoir implique de respecter l’environnement, mais aussi de respecter les travailleurs. Il n’y a donc pas de produits éco-responsables sans éthique.

Pour répondre à cette problématique, nous avons choisi de travailler avec une chaîne logistique qui a pour but d’offrir un emploi à des personnes en réinsertion sociale. Nous reversons aussi une contre-partie au programme de reboisement, car nous connaissons les enjeux liés à notre utilisation du bois.

En bref, créer du mobilier éco-responsable prend du temps, mais ça vous garantit des objets qualitatifs et durables. Cette façon de concevoir permet de valoriser les matériaux et savoir-faire locaux tout en réduisant l’impact lié aux transports et aux activités en amont et en aval de la production. De cette façon, le mobilier que vous choisissez vous accompagne dans le temps.

Les produits fabriqués par les grands groupes et vendus à moindre coût sont souvent victimes d’obsolescence programmée ou fait avec des matériaux de basse qualité. Le prix est attractif sur le moment, mais vous pousse à racheter plusieurs fois le même objet simplement parce qu’il n’est pas résistant. À l’inverse, un produit responsable et durable garantit un usage beaucoup plus long et respectueux de l’environnement. Sur le long terme, il est donc plus rentable d’investir dans un meuble fait par des artisans et des designers expérimentés.

 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.